Utilisateurs de pouvoirs ou citoyens ordinaires. Naturel justicier ou intarrissable criminel. Que serez-vous ? Qui suivrez-vous ?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tsuneo Yamada a.k.a. Le Fossoyeur [Completed]

Aller en bas 
AuteurMessage
Tsuneo Yamada
Utilisateur Reconnu
avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 17/04/2013

Dossier Personnel
Niveau:
14/20  (14/20)

MessageSujet: Tsuneo Yamada a.k.a. Le Fossoyeur [Completed]   Mer 17 Avr - 5:44





Yamada
Tsuneo





IDENTITY
Nom :Yamada
Prénom :Tsuneo
Âge : 16 ans
Surnom : Le Fossoyeur
Groupe : Bon

”Oeil pour oeil, dent pour dent et pour le Mal une tombe éternelle
Terrakinésie
Spoiler:
 

Spoiler:
 

Forme Lost : Sous sa forme Lost, le corps de Tsuneo se recouvre d'écailles de la tête aux pieds. Nul ne va sans dire qu'il préfère rester enfermer chez lui lorsque cela arrive. Vous auriez dû le voir la première fois qu'il est entré en forme Lost...

HISTOIRE
L’histoire de Tsuneo commence dans la préfecture d’Osaka, dans la ville du même nom. Bon, on va y aller rapidement sur son enfance, car ce n’est pas très important, il ne se passe pas grand-chose. La seule chose qu’il y a à savoir c’est qu’il vient d’une famille dont le père était un utilisateur de pouvoir lui-même, ayant la capacité de pouvoir manipuler les courants aériens. Alors déjà à sa naissance, bien qu’à son insu jusqu’à bien plus tard dans sa vie, il a toujours été un utilisateur de pouvoir. Son surplus en énergie vitale en était un bon signe, si bien que ses parents durent l’inscrire à plusieurs sports. Donc durant toute son enfance Tsu’ a été dans le bain du combat, alternant entre le karaté et le judo. C’est surtout dû à cela qu’il peut parfois être un peu agressif. Un autre fait qui est intéressant à noter est que c’est dans ses premières années qu’il rencontra Mitsuki, qui deviendra très importante dans un futur proche. Ils se rencontrèrent à la garderie, ils vivaient tout près l’un de l’autre. À partir du moment où ils se rencontrèrent on les vit toujours ensemble.

Sautons alors dans le temps pour revenir à une époque un peu plus près du présent. À cette époque, Tsuneo avait environ douze ans. C’était en décembre, il se rappelait que c’était à la cérémonie de graduation vers le collège. Dans le gymnase, une chaleur réconfortante régnait, alors qu’à l’extérieur la neige tombait comme un rideau. Étant donné qu’ils pouvaient s’asseoir avec qui ils voulaient, Tsuneo était bien évidemment assis avec Mitsuki. Contrairement à certains qui ne pouvaient retenir leurs larmes, les deux enfants n’étaient pas tristes. L’un comme l’autre savait qu’ils se reverraient l’an prochain, allant tous les deux au même collège. La cérémonie se passa comme sur des roulettes, tout le monde était content, mais c’était maintenant le temps de quitter certains et de partir vers d’autres rencontres. C’est seulement lorsqu’ils s’apprêtaient à sortir que le jeune Tsueno retint Mitsuki par le poignet. Déjà à cet âge il n’avait pas la langue dans sa poche, c’est sous les flocons de neiges qu’il lui confessa son amour. Car depuis certains temps il avait l’impression que ses sentiments pour son amie avaient changés. Il s’était rendu compte que l’amitié qu’il portait pour la jeune Mitsuki depuis toutes ces années avait fleuri pour devenir de l’amour. Il fut d’autant plus heureux lorsqu’elle lui avoua partager ses sentiments, s’étant elle aussi rendu compte que leur relation avait changé. C’est depuis ce jour, vers la mi-décembre, que Tsuneo et Mitsuki devinrent un couple. Vous voyez, je vous l’avais dit qu’elle allait devenir importante. Mais attendez de voir ce qui va suivre, cela ne fait que commencer.

Un autre saut dans le temps, celui-ci un peu moins grand, car nous retrouvons le couple qui a su braver les années et le changement du primaire au collège. Cela fait maintenant deux ans et demi qu’ils sont officiellement ensemble. Contrairement à leur première déclaration, il faisait cette journée là une chaleur intense, puisqu’ils étaient dans les vacances d’étés. Il avait eu une journée remplie d’activités, comme cela l’est toujours avec Tsuneo. Au lieu d’être exaspéré de toujours faire quelque chose, Mitsuki adorait faire des choses avec Tsu’. Juste être avec lui était suffisant pour la rendre heureuse. Il avait commencé la journée avec un petit jogging, puis ils étaient allés faire un tour au canal de Dotonbori le temps de prendre une bouché. Ensuite, ce fut la direction du Namba H!PS, l’un des plus grands centre commercial de la ville. Après, ce fut le temps d’aller souper et ils finirent leur sortie avec une pièce kabuki dans l’un des nombreux théâtres. Cela avait été une pièce incroyable, relatant la grande histoire d’Izanagi et Izanami, et ils se dirigeaient lentement vers la maison de Mitsuki, car Tsuneo se faisait un devoir de la reconduire. Ils passaient par un petit parc non loin de leur quartier lorsqu’un bruissement dérangea le silence dans lequel le couple marchait. Cela leur arrivait souvent, ils restaient simplement silencieux et profitaient de la présence de l’autre. Le bruissement les fit sursauter les deux. Puis, ils virent un jeune homme sortir des buissons et, rassurés, continuèrent leur chemin.

Mieux leur aurait fallu de porter plus attention à ce jeune homme, car ce dernier tira profit de leur inattention pour s’emparer du sac à main de la jeune femme. Pour faire histoire courte, les choses tournèrent au vinaigre et la situation empira au point où c’était rendu que le jeune homme pointait un fusil sur la tête de sa copine. Et ce qui devait arriver arriva et Mitsuki se fit jeté au sol, sans vie. S’en fut trop pour le jeune homme qui, sous la colère et la rage, mais aussi la tristesse, de l’avoir perdu, en vint à éveiller son pouvoir. Laissant son corps agir de lui-même, ne cherchant plus à comprendre, il se vit faire quelques coups saccadés, ressemblant étrangement à des prises qu’il avait appris lors de ses cours d’arts martiaux. Cela ne le surprit pas sur le coup de voir la terre bouger selon ses mouvements. Dans le temps de le dire, le malfrat était enseveli jusqu’au cou par de la terre. Alors que les larmes roulaient sous ses joues sans qu’il ne puisse les sentir, il ferma sa main pour en faire un poing et il entendit le corps du tueur craquer en dessus de la terre et aussi les cris de l’homme lui-même, qui ne durèrent qu’un instant avant que la vie ne quitte ses lèvres. D’un simple geste de la paume vers le bas et la terre revint à sa place, ensevelissant le corps par le fait même. Ce n’est qu’à cet instant qu’il reprit conscience de ses gestes et réalisa ce qu’il venait de se passer : il venait de la perdre, pour toujours, mais aussi cette histoire de terre. À partir de cette soirée, plus jamais il ne serait le même.

Encore une fois, on passe par-dessus plusieurs mois. Les premiers mois après la mort de Mitsuki furent difficiles, mais son père avait été là pour l’aider à contrôler son propre pouvoir. Penser à son pouvoir lui avait aidé à passer à travers, car il avait autre chose à penser que la mort de Mitsuki. Oh, il n’a pas arrêté d’y penser, non, mais cela lui donnait un peu de répit de se concentrer sur son pouvoir. C’était fou comment le désir de vengeance pouvait accomplir des grandes choses, car cela ne lui prit pas de temps pour parvenir à le maîtriser. Même son père était étonné, mais il savait mieux que de poser des questions. Il voyait bien que son fils souffrait intérieurement, mais il savait que rien n’y ferait, il devrait guérir de lui-même. Sauf qu’il était loin de vouloir guérir, car c’était la mort de l’amour de sa vie qui lui donnait la force pour continuer. Vous allez dire que c’est un peu exagéré de dire l’amour de sa vie pour un jeune d’à peine une quinzaine d’années, le Destin voulu que ces deux jeunes adultes soient des âmes sœurs qui furent séparés beaucoup trop tôt. Finissant le collège, il décida de s’inscrire dans un lycée à Tokyo. Qui sait, peut-être la capitale allait-elle peut-être lui faire du bien. Il avait finalement fait son deuil et il voulait maintenant changer d’air. Même s’il avait fait son deuil, cela ne voulait pas dire que se rappeler ne lui faisait pas mal. Les arrangements furent faits et à peine avait-il fini le collège qu’il s’envolait déjà pour la capitale.

Étrangement, sa vie à Tokyo ne fut pas si pire que ce à quoi tout le monde s’attendait. L’école où il s’était inscrit, le Lycée Kibou, était super sympa et il s’était plus ou moins intégré. Il avait aussi réussi à se trouver un petit boulot à temps partiel, une compagnie qui s’appelait Eden qui avait demandé ses services afin d’assurer la sécurité dans les rues de la ville. CE ne fut pas très long que le mythe du Fossoyeur apparu dans l’arrondissement de Taito. Il se posait et se pose encore et toujours la même question, bien qu’il sait qu’il n’a pas les moyens d’y répondre : Comment ont-ils sur pour ses pouvoirs? Bon, nous sommes rendus au point où notre histoire à rattraper le présent, alors je n’ai plus rien à vous raconter. Le reste de son histoire, vous la vivrez en même temps que lui.


CARACTERE
Nous sommes maintenant rendus à la partie la plus difficile. Non vraiment. Si j’avais l’air de chercher mes mots en le décrivant, je ne ferai pas vraiment mieux. Car vous savez, Tsuneo est une personne, comment dire, pas instable, mais au tempérament changeant. Voilà, son tempérament peut changer d’un extrême à l’autre, parfois seulement parce qu’il a entendu quelque chose qu’il n’a pas aimé. Oh non, je n’irais pas jusqu’à dire qu’il a deux personnalités, c’est toujours la même personne. Mais laissez-moi vous en parler plus en profondeur.

À la base, il est quelqu’un de très énergique, son énergie vitale étant tellement abondante qu’il y en a trop pour son corps. Bon, avec l’entraînement qu’il a eu quand il était jeune a rééquilibré l’équation, il n’en reste pas moins qu’il a besoin de bouger. Pas un petit génie sans être l’idiot du village, Tsuneo était tout de même vif d’esprit. Avant, il ne se gênait pas pour dire ce qu’il pensait, alors que maintenant il préfère garder cela pour lui ou le partager seulement lorsqu’on lui demande son avis. C’est la même chose avec son sens de l’humour, qui est resté pour le moins inchangé, il ne le partage que très rarement. Il va lui arriver d’en sortir une de temps à autre avec ses copains, mais cela reste relativement rare.

Un autre point par contre qui n’a pas changé, même qu’il s’est raffermi, est le sens de la justice. Enfin, justice est un grand mot. Tsuneo voit plus ça comme de la vengeance, pour venger la mort de Mitsuki, mais certains pourront aussi voir quelqu’un qui cherche la justice. Peu importe la façon dont il le montre, il agit toujours pour le Bien. Il n’agit pas simplement par égoïsme, sinon il n’aurait pas accepté l’offre d’Eden. Il est soucieux des gens autour de lui, mais disons simplement qu’il préfère agir de loin. Perdre quelque de très cher devant ses yeux remet en effet le concept de justice en place. Avant, il était quelqu’un d’ouvert et de très expressif, mais depuis ce qui lui est arrivé cet accident il est devenu beaucoup plus fermé sur lui-même et plus distant. Au début il avait simplement arrêté de parler. Puis, il était retourné vers les autres sauf qu’il n’était plus le même. Maintenant, il est quelqu’un de discret, qui n’attire pas trop d’attention. C’est seulement lorsqu’il est avec ceux qu’il considère comme ses amis qu’il s’ouvre un peu plus, mais pas autant qu’avant. Car il a bien des amis, il a réussi à se faire de nouveaux amis; il n’est pas complètement asociale. Disons-le simplement ainsi : il ne préfère pas déranger les autres. Une séquelle psychologique du meurtre de sa petite amie; il s’en veut pour sa mort et préfère éviter que cela n’arrive de nouveau aux gens autour de lui. Alors même s’il a bien des amis avec qui il peut flâner, il ne va pas nécessairement être celui qui va toujours parler. Il va plus rester en arrière et regarder ce qui se passe.

Nous parlions de justice, c’est un point très important pour comprendre Tsuneo, car il s’agit de la pierre angulaire de son tempérament. La plupart du temps, le tempérament de Tsuneo change lorsqu’il est témoin d’une quelconque sorte de justice avec laquelle il n’est pas d’accord. Et il s’avère justement que la plupart du temps les gens concernés sont des criminelles qu’Éden lui fournit. Il est un peu un sous-traitant avec Eden; ils ont besoin de personne pour faire du ménage dans les recoins sombres de la ville et Tsuneo cherchait justement un emploi pour payer ses dépenses. Il va aussi lui arriver quelques fois de péter un plomb simplement contre quelqu’un qu’il n’aime pas et qui a fait quelque chose pour provoquer Tsuneo. Jamais il ne va faire le premier pas, mais si quelqu’un lui cherche des noises il va les trouver. Et quand je dis trouver… il devient quelqu’un de très agressif et son éloquence d’antan revient afin d’exterminer la vermine qui ronge Tokyo. Il n’aura aussi aucune pitié envers ces derniers, car premièrement leur justice n’est pas juste et deuxièmement il se dit qu’il élimine ces gens pour le bien de tous, ils seront plus en sécurité. Et c’est ainsi qu’il agit pour les bien de tous, mais dans la distance. On voit donc que les deux tempéraments ne sont pas distincts, mais bien complémentaire. L’un engendre l’autre qui engendre à son tour le premier en retour.

On aura beau en parlé pendant des heures, le Tsu’ d’Osaka n’existe plus; il a été remplacé par le Tsu’ de Tokyo. Et non ce n’est qu’une façon de parler, arrêtez avec vos histoires de double personnalité.



PHYSIQUE
Bon, comment décrire Tsuneo? Par où commencer? Certains commenceront par parler de sa stature assez imposante pour un garçon d’à peine seize ans. En effet, le jeune nippon a les épaules assez larges et très carrés, qu’il doit à des années d’entraînement dans divers arts martiaux. C’est de là que lui viendrait aussi la musculature de son corps, qui sous ses vêtements est taillée comme le roc, sans vouloir faire de mauvais jeux de mots. Ayant toujours eu une énergie débordante, cela ne fut pas très long qu’il se trouva une passion dans les sports de combats. Ajoutons à cela son mètre et soixante-quinze de hauteur et on peut facilement dire qu’il n’est pas comme tous les jeunes de son âge. D’autre commenceront par parler de ses yeux verts comme des émeraudes, qui brillent toujours d’un petit éclat particulier. Nul ne saurait cette lueur, Tsu’ ayant toujours été quelqu’un de difficile à saisir.

Mais moi, je vais commencer par vous parler de ses cheveux bruns comme la terre mouillée, un de ses bruns très foncés. Sans une bonne lumière, ils passeraient facilement pour noirs. Je vais aussi vous parler de la façon dont il place ses cheveux, de comment il les lisse vers l’arrière pour former des petites pointes et de comment il laisse une simple petite mèche sur son front. S’il ne les plaçait pas ainsi, il lui retomberait simplement au niveau de la nuque. Je continuerais sûrement en vous parlant de ses sourcils broussailleux de la même couleur que ses cheveux, qui viennent ressortir sur son regard d’émeraude. Ensuite, j’irais sûrement en vous parlant de son nez droit, même si légèrement retroussé. Je dirais que cela lui adoucit le visage, car sinon parfois il aurait l’air trop dur. Tsuneo peut être impitoyable, mais il ne l’est pas en permanence. Ce petit retroussement rajoute un petit côté mignon au visage du jeune homme. Parlant de mignon, c’est qu’il peut être tellement mignon lorsqu’il sourit. C’est un sourire vague, si simple. C’est la simplicité de son sourire qui lui donne tout son attrait. Sous son sourire charmeur, sa mâchoire droite et carrée lui donne une certaine virilité, qui est mise en valeur par sa stature assez virile elle aussi pour un adolescent. On ne parle pas de Chris Hemsworth ou bien The Rock, mais si on compare l’adolescent moyen, on trouvera chez Tsu’ une certaine masculinité qui démontre son passage vers l’âge adulte.

Après avoir parlé de tout ça, je vous parlerais aussi de son style vestimentaire, qui sans être vieux jeu ont une inspiration fortement traditionnelle. Nous n’avons qu’à regarder son chandail, de la façon dont il se ferme à l’avant légèrement sur la droite, comparativement aux vêtements plus occidentaux, et à sa longueur qui dépasse légèrement sous la taille. Il le porte habituellement avec les manches roulés jusqu’aux coudes. On peut aussi le voir au collet qui l’accompagne et les contours pâles. Le tissu tant qu’à lui est dans les teintes terreuses, un mélange de vert et de brun, pour aller avec l’élément qu’il contrôle. La coupe du chandail aux épaules est aussi un signe distinctif de la mode traditionnelle orientale. Il y aurait aussi les pantalons qui ressemblent assez à des capris, s’arrêtant en dessous des genoux, encore dans les teintes de terre bien que plus foncés. Notons aussi la bande de tissu verte qu’il passe autour de sa taille pour faire office de ceinture. Cependant, on remarquera bien plus les chaussures de Tsu’ que sa ceinture. Car ses chaussures sont faites de petits souliers simples en tissu recouvert d’une espèce de leggings en tissu élastique qui recouvre seulement du genou jusqu’au cheville, passant entre le talon et la plante du soulier. Sinon, mis à part ça, je n’aurais pas grand-chose d’autre à dire, alors je pense que je vais tout simplement arrêter là. Alors, est-ce que c’était bon?


TEST RP
La journée avait assez bien été, considérant qu’on allait au lycée. Il fallait se l’avouer, Tsuneo avait une importante baisse dans ses résultats depuis son arrivée à Tokyo. Une chance que lorsqu’il s’était inscrit il y a un an il avait encore de bons résultats. Mitsuki et lui avait toujours eu l’habitude d’étudier ensemble, c’était pour ça qu’il avait de bonnes notes. Mais maintenant qu’elle n’était plus là, il avait perdu tout intérêt pour l’étude. Il s’en sortait simplement bien, bien comme tous les autres garçons de son âge. Et qui dit baisse de résultats dit baisse de motivation. Tsu’ n’appréciait plus allé à l’école comme il l’appréciait avant, c’était il y a longtemps. Quand on y repense un peu plus rationnellement cela fait à peine un an et demi, mais pour l’utilisateur de pouvoir c’était sacrément loin.

Les cours s’étaient suivis sans qu’il ne s’en rende vraiment compte, prenant les notes au fur et à mesure que le professeur parlait. Il était passé à travers les cinq périodes de la journée et il était maintenant en direction de son appartement. C’était un minuscule appartement, mais c’était tout ce dont un jeune homme vivant seul et voulant vivre seul avait de besoin. Et qui plus est moins c’est gros, moins c’est cher. Il faisait toujours le trajet du retour avec ses copains, même si cela n’était pas vraiment que de marcher seul. Il ne faisait qu’écouter ses amis parler de ce qui s’était passé dans leur cours de science ou bien encore de Sakurakouji-chan et de son uniforme d’éducation physique. Ils demandèrent à Tsuneo son avis sur Sakurakouji-chan, est-ce qu’il ne la trouvait pas absolument sublime?


-Bof, ça m’est égal. Elle est gentille et tout, mais à part cela…

Il laissa sa phrase en suspens, mais personne ne lui demanda de compléter. C'était inutile, Tsuneo faisait souvent ça. Ses copains furent faussement offusqué qu’il ne partage pas leur culte de leur collègue et rirent avant de tous se séparer. Ils se quittèrent en se disant de faire attention au Fossoyeur. C’était le monstre qui récemment faisait frémir Taito. Lorsqu’il frappait, on retrouvait une simple butte de terre là où il ensevelissait ses victimes. Tsuneo retint un éternuement de justesse et continua seul vers son appartement. Il leur souhaitait effectivement de faire attention, car il savait que ce soir le Fossoyeur frapperait.

Il ouvrit la porte de son appartement et, après être allé déposer son sac dans sa chambre et s’être changé, alla dans la cuisine pour voir ce qu’il pourrait bien se faire pour manger. La première chose qu’il vit fut la grande enveloppe brune qui reposait au centre de la table. Sans se préoccuper de l’enveloppe, il commença à faire bouillir de l’eau pour se faire des ramens. Il raffolait des ramens. Après tout, il aurait bien le temps de l’examiner plus tard bien qu’il savait déjà ce que contenait l’enveloppe. C’était son prochain boulot, la cible de ce soir. On l’avait averti de la date à laquelle il allait recevoir les instructions pour sa prochaine tâche et il avait arrêté d’être surpris de voir qu’Eden était entré chez lui sans laisser aucune trace. L’eau commença à bouillonner et il y rajouta les nouilles, puis les légumes et tout ce qu’il aimait mettre dans ses ramens.

Lorsque tout fut prêt, il alla ensuite s’asseoir et sortit les documents alors qu’il commençait son repas. Celui dont il devrait s’occuper ce soir était un homme qui travaillait dans les finances de la ville. Il était accusé de fraude et de détournement de fonds. Hum, une vraie crapule celui-là. Tsuneo commençait déjà à avoir hâte d’aller le rencontrer. On lui donnait plein d’informations comme son agenda pour les prochains jours, ainsi que ses habitudes. L’idéal serait de le prendre alors qu’il est seul, préférablement pendant son trajet entre la maison et le travail. C’est un simple travailleur pour la ville, il n’a l’importance d’être escortés bien qu’il en aurait les moyens. Mais il doit sûrement se croire très malin et penser que personne n’est au courant. Justement, il terminait de travailler à huit heures, il était partant pour une petite promenade nocturne.

Étant donné qu’il était encore tôt, Tsuneo tua le temps avec quelques devoirs qu’il devait faire pour demain ainsi qu’un petit entraînement préparatoire. Vous avez bien lu, Tsu’ faisait bel et bien ses devoirs. Il n’aimait peut-être pas l’école, mais l’assiduité dans ce qu’il fait était quelque chose qu’il a développé durant son entraînement pour maîtriser son pouvoir. Il était aussi très assidu dans son entraînement, ne manquant pas une seule journée. Il allait même parfois dans un parc le soir afin de pratiquer ses techniques. Il était convaincu qu’il n’était pas arrivé à l’apogée de son pouvoir. Il alla ensuite prendre une douche et il mit des vêtements propres. Mine de rien il était déjà bientôt rendu huit heures et il devait se rendre là-bas.

Le réseau de métro à Tokyo était bien mieux qu’à Osaka, il était arrivé presque en un rien de temps. Il était caché dans une ombre près de l’entrée, attendant sa cible. Il avait mémorisé son visage ainsi que son nom, il ne pouvait pas se tromper. Il le vit finalement sortir après avoir attendu une vingtaine de minutes. Ce dernier ne semblait se douter de rien, il se dirigea vers le métro. Tsuneo le suivit pendant la majeure partie du trajet jusqu’à ce qu’il se trouve dans un endroit trop désert pour qu’il marche simplement derrière lui. Peut-être l’avait-il déjà remarqué et faisait simplement semblant de l’ignorer. Il attendait sûrement le bon moment pour se retourner. Si c’était cela qu’il voulait, eh bien il ne lui laisserait même pas le temps de comprendre ce qui s’était passé. Il donna un coup de pied sur le sol et une vague se propagea dans le sol jusqu’à l’homme, emprisonnant ses deux pieds dans le sol jusqu’au cheville. L’homme regarda autour de lui, mais ne pouvait voir derrière lui alors il criait, demandant s’il y avait quelqu’un et ce qu’il lui voulait. Toujours sans dire un mot, Tsuneo se dirigeait lentement vers l’homme. Ses pieds frôlaient légèrement le sol, créant le seul bruissement qui brisait le silence de la nuit. Le fraudeur commençait à paniquer, des sanglots entrecoupaient les deux seules questions qui sortaient de sa bouche. Qui êtes-vous? Que me voulez-vous? Cependant, il dit une chose de trop, une chose qui fit déborder le vase.


-Je n’ai rien fait de mal!

Lorsque ces paroles arrivèrent aux oreilles du jeune japonais, il sut que l’heure du Fossoyeur était arrivée. D’un geste ressemblant un peu à un uppercut, Tsuneo ramena la terre jusqu’à la taille de l’homme. Il prit une grande respiration et mit toute la haine qu’il avait dans ses paroles. Il se rappela celui qui avait tué Mitsuki et comment il n’avait pas hésité pour mettre sa menace à exécution. Il dépassa celui qu’il avait emprisonné dans le sol et se fit volte-face pour se retrouver devant lui.

-Je n’ai rien fait de maaal!, commença-t-il en prenant une voix geignarde. Ne fait pas le con avec moi, je suis au courant pour tout. Tu penses que personne ne sait pour toutes tes petites manigances? Tu penses sincèrement que personne n’a remarqué les trous dans les fonds de la ville? Et pire encore, tu pensais que tes versements inhabituellement élevés ne soulèveraient pas de question? Toi qui pensais ne jamais te faire découvrir…

L’homme commença à balbutier des excuses, mais c’était trop tard. Le seul fait d’essayer de se justifier le jugeait coupable de tous les chefs qui reposaient contre lui. Il ne fallut pas plus de temps à Tsu’ pour faire taire l’homme. Il avait pris un morceau de sol et l’avait lancé en plein visage du condamné. Au lieu de le défigurer, lorsqu’elle arriva en contact avec sa peau elle devint molle comme de l’argile et vint recouvrir la partie inférieure de son visage. Les yeux de l’homme s’agrandirent sous la terreur alors qu’un sourire carnassier apparaissait sur le visage du lycéen.

-Œil pour œil, dent pour dent et pour le mal… une tombe éternelle!

Il donna un coup de pied similaire au premier qu’il lui avait donné, mais cette fois-ci la terre recouvrit entièrement l’homme des pieds à la tête. On entendait ses cris étouffés de l’intérieur. Ignorant ce qui devait probablement être ses dernières volontés, il amena ses paumes vers le bas et le cercueil de terre suivit le mouvement, accompagné du craquement habituel des os lorsqu’ils se faisaient écraser entre le cercueil et le sol. Il restait maintenant qu’une petite butte de terre là où se trouvait l’homme et le cercueil. Utilisant ses pouvoirs de terrakinésie, il amena la butte jusque dans un parc et la modela pour qu’elle prenne la forme d’un vrai cercueil. Et voilà, sa tâche était terminée, une justice de plus qui a été exterminé. Sans se dépêcher, il marcha dans les rues de Tokyo en se rendant vers son logis. Ce fut avec soulagement et avec le sentiment du devoir accompli que ce soir-là le Fossoyeur se glissa sous les draps de son lit pour un sommeil réparateur qui lui apportait peut-être la présence de celle qu’il ne put pourra plus revoir.



Code du règlement : C'est tout bon, par Rui !

© Never-Utopia





Dernière édition par Tsuneo Yamada le Sam 20 Avr - 12:49, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rui Hachioji
Fondatrice || Code:05 || Protectrice Divine
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 30/08/2012
Age : 21
Localisation : Dans l'ombre...

Dossier Personnel
Niveau:
18/20  (18/20)

MessageSujet: Re: Tsuneo Yamada a.k.a. Le Fossoyeur [Completed]   Mer 17 Avr - 14:10

Saalut ! Merci pour ton inscription Very Happy Si tu as des questions, n'hésites pas !

N'oublies pas que tu dois te présenter ici : http://code-breaker-rpg.forumgratuit.fr/f4-presentations-des-membres afin que les autres membres te connaissent Smile

A bientôt ! Very Happy

(je te valide le Code, au passage)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsuneo Yamada
Utilisateur Reconnu
avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 17/04/2013

Dossier Personnel
Niveau:
14/20  (14/20)

MessageSujet: Re: Tsuneo Yamada a.k.a. Le Fossoyeur [Completed]   Sam 20 Avr - 0:18

Petit up pour dire que ma présentation est terminée!

Bonne lecture ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiemy Lee
Fondatrice || Re-Code || Lorelei
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 02/04/2013
Age : 21
Localisation : Dans une poubelle

Dossier Personnel
Niveau:
18/20  (18/20)

MessageSujet: Re: Tsuneo Yamada a.k.a. Le Fossoyeur [Completed]   Sam 20 Avr - 14:23

Oookk !!

Je te valide donc ! Very Happy

Niveau 14, Utilisateur de Pouvoirs Reconnu ! Smile

Meerci beaucoup, et bien joué !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tsuneo Yamada a.k.a. Le Fossoyeur [Completed]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tsuneo Yamada a.k.a. Le Fossoyeur [Completed]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Gingi yamada
» shinobu-yamada
» Dack le gentil fossoyeur
» L'héritage du clan Yamada (PV Sento)
» [Undertaker] Le fossoyeur et la fille au coeur par trois fois brisé [PV: Undertaker & Calista Moon]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cøde:Breaker : le RPG :: Administration :: Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers: