Utilisateurs de pouvoirs ou citoyens ordinaires. Naturel justicier ou intarrissable criminel. Que serez-vous ? Qui suivrez-vous ?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tu veux de la vodka ? [Pv. Angel]

Aller en bas 
AuteurMessage
Shiemy Lee
Fondatrice || Re-Code || Lorelei
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 02/04/2013
Age : 21
Localisation : Dans une poubelle

Dossier Personnel
Niveau:
18/20  (18/20)

MessageSujet: Tu veux de la vodka ? [Pv. Angel]   Mar 9 Avr - 15:33

Je montais la longue avenue à pas lourds, plongée dans le flot intarissable de passants d'âge, d'origines et de genres diverses et variées. C'était ça, ce que j'aimais bien avec ce quartier : on trouvait de tout. Seulement, il y avait clairement trop de gens, à cette heure. Ainsi, j'étais à l'affût du premier angle qui me mènerait à une ruelle plus tranquille.

Je m'étais fixé l'objectif de tuer quelques truands mineurs afin de remplir ma journée – pas pour imposer ma justice, mais pour ne pas perdre ma réputation dans le métier de tueuse professionnelle.

En général, mes cibles n'avaient même pas connaissance de l'existence des utilisateurs de pouvoirs – ainsi, je n'utilisais que les méthodes classiques pour venir à bout de cette pourriture. Car c'était bien ce dont il s'agissait : des criminels de quartier qui voulaient prendre du bon temps. Sauf qu'ils n'en avaient les capacités ni mentales, ni physiques.

Et aujourd'hui, n'ayant dormi que huit heure la nuit dernière, j'étais plutôt d'humeur à m'asseoir dans le fond d'un bar en face d'un verre de saké, à moitié ensommeillée. Ce fut donc à la recherche d'un établissement peu côté que je m'adonnai pendant une petite heure ; la plupart étaient rempli de racailles qui, pour le plus grand nombre, connaissaient et n'appréciaient pas particulièrement mon visage. Qu'importe : un peu d'animation ne me ferait guère de mal – et ça faisait longtemps que je n'avais pas tué quelqu'un avec un tabouret de bar.

Je tournai à un angle, et traversai une rue plus fine perpendiculaire à l'avenue. Et également perpendiculaire à celle-ci, une ruelle, remplie de moins de quelques humains affairés – je l'empruntai.

Plus j'avançais, et plus l'endroit était sombre ; après tout, les nuages lourds de pluie recevaient l'aide de la nuit qui tombait pour cacher le soleil. Je croisai bientôt des personnes moins fréquentables, réjouis par l'alcool et par la soirée qui tombait doucement. Un haut et large barbu habillé d'une veste de motard suintant la transpiration me toisa de ses deux mètres de hauteur. Je lui retournai un regard calme, et il passa son chemin.

Au bout d'un petit moment, j'arrivai en face d'une entrée flanquée d'une vitrine rendue opaque par la poussière et par le manque de soin des propriétaires.

« Je me disais bien qu'il devait y avoir quelque chose du genre dans le coin... » pensai-je.

Sans ralentir l'allure malgré les rires et cris peu accueillants, je passai la porte constamment ouverte. Je renonçai au regard panoramique sur mes nouveaux camarades de circonstance, et me dirigeai immédiatement vers le bar, où je commandai une bouteille de saké. Le barman me lança un regard mauvais, et avec un claquement de langue, lança :

_Ce n'est pas ton quartier, petite. Dégages avant qu'il t'arrive des bricoles.

Evidemment : pour certain, l'habit du moine ne faisait toujours pas le moine. Ainsi, il arrivait encore me relèguent au statut de gamine malgré mes cheveux verts, mes vêtements, mes tatouages et ma batte dans le dos.

J'eus une moue mauvaise.

_Aucune bricole ne m'arrive jamais. C'est plutôt à ton cul que tu devrais faire gaffe.

Ses sourcils se froncèrent, et il sembla prêt à répondre lorsque son collègue prit les devants en se décidant à me servir – sans doute lui avait-il compris que ce n'était pas une bonne idée.

Je soupirai entre deux gorgées d'alcool. Pas de programme pour la suite, pas d'envie particulière... Autant rester là, sans trop penser à la suite, laissant les choses arriver toutes seules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel Del Nero
Criminelle Surpuissante || Phoenix' Soul
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 07/02/2013

Dossier Personnel
Niveau:
18/20  (18/20)

MessageSujet: Re: Tu veux de la vodka ? [Pv. Angel]   Sam 13 Avr - 21:09

"L'avenir a le don d'arriver sans prévenir."
"VA TE FAIRE VOIR !"

Angel balança dehors un énième candidat pour je-ne-sais-quel-poste. Un coup de pied au cul. Sa colère dépassait les frontières. Tout ça à cause de l'ordre de son chef. De son maître. De son supérieur. Appelez-le comme vous le souhaitez ! La jeune femme claqua la porte derrière elle. Violemment. Faisant trembler tout l'édifice dans un même temps. Pourquoi avait-elle accepté de le suivre ? Ah oui, parce qu'elle n'avait pas le choix. Pour anéantir tous ces types que la loi ne touche pas. Et aussi détruire chaque gouvernement. Un par un. Tuer tous les habitants de chaque pays, chaque région. Mourir aussi, à la fin. Après tout, ce n'est que la continuation de la vie.

La partisane sortit sa vodka de son armoire secrèten et s'en servit un verre complet, qu'elle vida en quelques secondes. Vingt-une heures. Les bars miteux devaient enfin être ouverts. Angel sourit et attrapa son sac noir qu'elle posa sur son épaule. Ensuite, elle posa son long manteau noir sur ses épaules, sans enfiler les manches. Puis elle sortit. Un seul pas dehors et tout le monde disparut de son champ de vision. Evidemment, elle "dirigeait" la mafia japonaise depuis plusieurs mois, sur ordre du Mal, comme l'avait récemment renommé l'Eden. Le sourire aux lèvres, la jeune femme s'enfonça dans les entrailles de la ville.

Personne ne l'aborda. Heureusement. Jusqu'à cette petite ruelle. Un groupe de jeunes la bloqua. Trois devant, trois derrière elle. Et des murs des deux autres côtés. Bon. Il allait falloir passer aux choses sérieuses. Ils parlèrent. Angel ne captait pas encore les subtilités de la langue japonaise, elle ne s'attarda donc pas sur les paroles des jeunes hommes. Elle profita de leur inattention et distraction pour tirer son épée de son fourneau. Un léger bruit, un léger frottement. Rien qui pouvait alerter ses futurs victimes. Ils finirent par se lasser des pourparlers. Tous l'observaient avec des yeux gourmands et pervers. Angel leva les yeux au ciel. Ils lui sautèrent dessus. Et furent tous les six stoppés dans leurs mouvements. Eviscérés. La jeune femme se redressa et rangea son épée à sa place, laissant les six corps agonisants sur le béton froid. Pourquoi les sauverait-elle ? Ils l'avaient agressée quand même !

Angel reprit sa marche et sa route. Une vingtaine de minutes lui suffirent. Quelqu'un de normal n'aurait mis que cinq minutes. Elle le savait bien. Et connaissait encore mieux son sens de l'orientation pourri.

La porte était ouverte, comme toujours. La partisane pénétra dans le bar. Le silence se fit quasiment instatanément. Les regards étaient tous fixés sur elle. Elle les sentait, ils lui brûlaient la peau. De haine, de crainte, surtout de mépris. Angel garda un sourire calqué sur son visage. L'habitude y était pour beaucoup. Elle s'installa à côté d'une gamine aux cheveux verts, des tatouages partout sur le corps et une batte accrochée dans le dos. Merde. L'une des dernières personnes qu'elle souhaitait voir ici. Surtout à cause de ce que son chef lui avait appris sur elle, et qu'elle avait par la suite confirmé avec ses propres recherches. Gardant néanmoins son calme et sa froideur légèrement, elle demanda :

"Une bouteille de vodka et une de saké. Sans remarque."

Elle posa l'équivalent de deux cents euros sur la table avec sa main gauche. Au passage, elle jeta un bref regard à sa gourmette. Un léger halo rouge le recouvrait. L'ombre d'un sourire sadique plana de longues secondes sur son visage, jusqu'à l'arrivée de ses boissons. Sans plus attendre, elle attrapa un verre derrière le comptoir et fit un mélange. Quand je vous dis à côté de la plaque ... Mais bon, elle avait trouvé le moyen de réduire les effets de l'alcool sur son organisme. Rester bien les pieds sur terre et pas dans les nuages ou dans le gaz. Un bonhomme se leva brutalement derrière elle.


"On ne veut pas de toi ici. Surtout avec ta réputa..."


Et il perdit sa langue. Disparu. Angel ne souhaitait pas se battre encore. Alors, pour se débarasser du problème au plus vite, elle utilisa son pouvoir. En quelques minutes, il fut absorbé. Un poids lourd reposa sur ses épaules. Il lui faudrait quelques secondes pour s'évaporer. Pendant ce temps, l'atmosphère était redescendue d'un bon cran dans le bar. Au moins, elle n'aurait plus de souci pour la soirée à venir ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiemy Lee
Fondatrice || Re-Code || Lorelei
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 02/04/2013
Age : 21
Localisation : Dans une poubelle

Dossier Personnel
Niveau:
18/20  (18/20)

MessageSujet: Re: Tu veux de la vodka ? [Pv. Angel]   Mar 16 Avr - 16:04

Je tournai un regard las vers ma voisine. Depuis quand était-elle là ? Oh, et après tout, je m'en fichais. Un mouvement avait simplement attiré mon attention : un homme, derrière elle, s'était levé. Puis, ni une ni deux, il s'était évaporé.

Hum... Serait-il possible que les effluves de l'alcool commencent déjà à me jouer des tours ? Je me retournai vers mon verre pour en humer le contenu, en faisait tourner le liquide dans son récipient. Voyons... C'était de l'alcool, tout simplement. Pas de première qualité, mais je ne sentais aucune odeur suspecte. Nouveau coup d'oeil à la brune à côté de moi.

Alors, elle avait aspiré un homme ? Comme ça ? Facile...

En m'accoudant au bar, je pivotai légèrement dans sa direction. Son visage me rappelait vaguement quelque chose... Est-ce que je l'avais déjà vue quelque part ? Fichue mauvaise mémoire, tiens ! Enfin, si elle était en tête de liste de mes ennemis, j'aurais pu la remettre immédiatement.

_Ben voyons, marmonnai-je. Et après on s'étonne qu'Eden vienne chercher les emmerdes.

Je me penchai légèrement dans sa direction en tendant le bras, et m'emparai de son verre. Sans tenir compte de sa réaction, je le portai à mes lèvres et en bu une bonne gorgée, avant de le reposer sur le comptoir. Pour ma part, je détestais qu'on touche à mes affaires – et j'espérais qu'il en allait de même pour elle : le but était de l'irriter, justement. J'avais envie de la revoir utiliser son pouvoir.

Je sentais, tout autour, la clientèle tétanisée. Quelques hommes avaient déjà pris la fuite ou s'étaient ramassés sur leur chaise, priant pour que personne ne les remarque. Et dans le fond, un jeune motard se leva, tenant à bout de bras un pistolet scintillant. Il tentait de maintenir ses tremblements tout en conservant une expression déterminée.

_Tu es quoi, toi ? - sans doute s'adressait-il à ma voisine : lui tournant le dos, je ne pouvais voir la direction dans laquelle il regardait. Un monstre ?

J'eus un soupire – soit elle s'abstiendrait de lui répondre, soit elle le tuerait à son tour. Ca ne me concernait pas.

Puis il y eut un coup de feu – était-ce lui qui avait tiré ? Sur le coup, je ne tentai pas d'éviter. Après tout, la balle ne m'était pas destinée... Cependant, cette dernière alla se ficher dans le bois du comptoir sur lequel j'étais avachie, à quelques centimètres de mes bras.

Un grognement s'échappa d'entre mes dents, et je pivotai vers le jeune suicidaire avec un regard mauvais. Lui avait l'air terrorisé. Je lâchai un petit rire.

_Eh ben ? Tu sais pas te servir de ton jouet ? Il a dû te couter une blinde pourtant, c'est dommage.

Je me levai – les pieds du tabouret raclèrent sur le parquet – et marchai vers lui à pas lents. Les humains qui ne s'étaient pas réfugiés sous les tables s'écartèrent sagement sur mon passage. Ma cible, elle, hésitait à s'enfuir en courant.

_Bouges pas, bouges pas !

Une fois à sa hauteur, je posai doucement ma main sur la sienne, et plaçai mon index au-dessus du sien, sur la gâchette. Puis, en me mettant sur la pointe des pieds, je rapprochai ma tête de son épaule, dirigeai son bras à l'aide de mon autre main et regardai dans la direction vers laquelle il était tourné.

_Regardes...

Je visai calmement la jeune fille qui avait été sa cible, une seconde plus tôt, en fermant un oeil.

_Cooomme çaaa...

Et je tirai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel Del Nero
Criminelle Surpuissante || Phoenix' Soul
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 07/02/2013

Dossier Personnel
Niveau:
18/20  (18/20)

MessageSujet: Re: Tu veux de la vodka ? [Pv. Angel]   Dim 21 Avr - 20:23

"Nos souvenirs sont le revers de nos espoirs."

Sa voisine lui attrapa son verre et en but une gorgée. Boarf, si elle souhaitait crever, Angel n'en avait rien à foutre. Dès que sa boisson fut reposée sur la table, la jeune femme vida le verre dans le lavabo devant elle et en prit un autre. Pour éviter les microbes. Et parce que certains dons fonctionnaient grâce aux liquides. Derrière elles, toute la clientèle s'était figée, comme dans un magnifique tableau. Angel sourit. Elle aimait cette sensation. Celle de provoquer peur et crainte.

Un type se leva. Sa chaise racla. Encore un à tuer. Comme c'est dommage ! Il parla, d'une voix tremblante. Angel ne prit même pas la peine de répondre. Il était trop con pour comprendre. Elle se servit un plein verre de vodka. Elle le sirota tranquillement. Jusqu'à ce qu'elle entende le déclic d'une arme. La balle partit dans la millième de seconde qui suivit. Il s'était complètement loupé ! La balle se ficha à quelques centimètres du bras de sa voisine. La jeune femme siffla. Celle-ci se leva calmement, comme si de rien n'était. Elle se dirigea ensuite vers le tireur. La plupart des buveurs encore présents disparurent comme par magie.


« Cooomme çaaa... »

La partisane posa le coin de ses yeux sur la gamine aux cheveux verts. Cette dernière appuya sur la détente. Angel sourit alors que son cerveau analysait et que son corps réagissait au quart de tour. Elle appuya sur la garde de son arme et bloqua la balle avec sa lame. Voilà ce qui s'appelle avoir de superbes réactions. Et la jeune femme ne désirait pas utiliser son pouvoir de nouveau. Elle avait très bien compris ce qui se passait. Et que la chose aux tatouages voulait certainement vérifier sa théorie. Notamment pour avoir quelqu'un à tuer ce soir. Sans se retourner et avec une certaine froideur, Angel déclara :

« N'oubliez pas de penser que votre cible peut faire un mouvement au dernier moment. De plus, s'attaquer à quelqu'un dont le quotidien est d'éviter de mourir … Aussi, je ne suis pas parmi les personnes les plus intelligentes de cette planète pour rien. »


A cet instant, elle se retourna sur son tabouret, face à ses agresseurs, verre à la main. Un grand sourire s'était dessiné sur ses lèvres, et éclairait son visage pâle. Oui, son discours semblait assez prétentieux. Très arrogant même. Néanmoins, Angel continuait de fixer la fille aux cheveux verts. C'était elle qui était derrière tout ça.

« A présent, je propose que notre cher ami le trouillard d'aller faire une sieste. Bye bye mon poussin ! »

La jeune femme attrapa le poignard accroché à sa cheville droite et l'envoya droit entre les yeux du gamin. Il s'écroula sur le sol. Mort. Son sourire s'accentua. Les dernières personnes restantes cherchèrent à sortir. Et furent bloqués par un jeune homme dans la vingtaine. Le bras droit d'Angel dans la mafia. Qu'est-ce qu'il foutait là lui?! Il se contenta de rester adossé à la porte, ne permettant pas aux derniers gens de s'enfuir. Angel observait avec attention son adversaire tout en vidant ses verres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tu veux de la vodka ? [Pv. Angel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu veux de la vodka ? [Pv. Angel]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» j' ai déjà la rolex, je veux le gronavionkivanavex
» "Je veux qu'on rie...Je veux qu'on danse...Je veux qu'on s'amuse comme des fous !" [Julia]
» Une bouteille de vodka, deux grands enfants et trois étoiles
» Blaue Angel
» Veux tu de moi ? [Crystal Noir & Pépite d'Or]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cøde:Breaker : le RPG :: RPG :: Les Rues :: Bar-
Sauter vers: