Utilisateurs de pouvoirs ou citoyens ordinaires. Naturel justicier ou intarrissable criminel. Que serez-vous ? Qui suivrez-vous ?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Doan Lavita, dit le Clown triste.

Aller en bas 
AuteurMessage
Doan Lavita
Utilisatrice Reconnue
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 03/01/2013
Age : 20

Dossier Personnel
Niveau:
13/20  (13/20)

MessageSujet: Doan Lavita, dit le Clown triste.   Sam 2 Fév - 21:07





LAVITA
Doan





IDENTITY
Nom :Lavita
Prénom :Doan
Âge :16 ans.
Surnom : Le Clown Triste.
Groupe : Bon, bien que l'on pense qu'elle soit du mauvais côté à cause des rumeurs qui circulent autour d'elle.

"Une nuit sans étoile est une nuit sans espoir. Mon ombre est apparue et a masqué le ciel, tu n'as plus d'espoir. Pour toi, c'est la fin de tout un monde."
Horsemen Of The Apocalypse


Pouvoir : Son pouvoir consiste à multiplier ou à changer la structure des cellules de son corps.

Spoiler:
 

Forme Lost : Sous sa forme lost, Doan se change en garçon.


HISTOIRE
Doan et son passé. Tous les deux "s'entendent" comme chiens et chats. Oui, elle déteste son passé et essaie de l'oublier, s'inventant un autre monde. Non, elle n'a pas eu une enfance très heureuse mais n'est pas pour autant une martyre. Certes, elle a souffert mais comme on le dit si bien, il y a toujours plus con malheureux que soit.

Cependant, s'il y a bien une chose dont elle n'a jamais eu à se plaindre, c'est qu'elle a toujours eu ce qu'elle voulait au niveau des biens matériels. Elle est en effet issue d'une riche famille, une famille autrefois respectée de beaucoup mais ça, c'était avant que leur lignée soit entièrement décimée. Enfin pas vraiment puisque cinq d'entre eux ont survécu mais l'on dit d'eux, qu'ils ne sont plus rien désormais, anéantis d'avoir perdu leur famille.

Commençons par le commencement. Lorsqu'elle avait à peine cinq ans, une rumeur s'était répandue autour d'elle. On la considérait comme une bête de foire, un monstre. Oui, elle n'était pas comme les autres... Et son mauvais caractère n'arrangeait pas les choses. Bien que l'on demandait sans cesse à se débarrasser d'elle, les Lavita n'y prêtaient pas attention. Ils savaient pourtant bien qu'elle n'était pas normale mais ça leur était égal, elle était des leurs, ils partageaient le même ADN, les mêmes origines vietnamiennes qu'elle tenaient de sa mère et italiennes lui venant de son père. Ils étaient tous liés par le sang et rien ne les séparerait.
Du moins, c'est ce qu'ils croyaient...

L'enfant avait tout ce qu'il lui fallait, sauf peut-être l'amour de son père. Ce dernier n'aimait pas ses enfants comme il l'aurait dû. Il ne prêtait guère attention à eux à part pour leur faire des reproches ou leur trouver des défauts. Mais ça leur passait au dessus. Ses trois enfants, Kenzo le grand frère câlin, Sarava la cadette au caractère de cochon mais affectueuse et enfin, Doan, celle qui n'avait d'yeux que pour eux. Reprenons donc, ses trois enfants ne lui accordaient pas la moindre importance non plus. Tous les trois s'aimaient plus que tout au monde et n'avaient pas de place dans leur coeur pour lui.Ils n'avaient peut-être pas de père mais avaient un grand-père et ça leur suffisait largement.

C'était une grande et bien belle famille jusqu'à un certain douze avril. Lorsqu'elle a eu dix ans, elle les a tué. S'était-elle lassé d'eux? Peut-être. Il y a eu seulement quatre survivants sur une famille entière sans la compter: son frère, sa soeur, sa cousine et son cousin. Ce sont les seuls qui ont survécu. Son frère et sa soeur n'étant pas sur les lieux. Ses cousins quant à eux ne se rappelaient de rien et c'était sans doute mieux comme ça aux dires des inspecteurs qui ont vu la scène de crime.

Au fond, ils savaient que c'était un monstre et pourtant, ils n'ont rien fait pour l'arrêter, leur amour les ayant aveuglé.
Plus personne ne la rejetait par peur de finir comme la grande famille qu'étaient les Lavita. On la regardait brièvement et on baissait la tête en signe de soumission.

Après ça, elle a donc vécu avec son frère et sa soeur qui lui montraient chaque jour la haine insoutenable qu'ils avaient pour elle. Mal grès le fait qu'elle soit leur soeur, ils ne pouvait que la mépriser, la torturer du regard. Mais au fond, ils l'aimaient toujours. Seulement, la voir était juste une souffrance infinie pour ces jeunes âmes torturées.

Tous deux, ont plongé peu à peu dans un gouffre sans fin. Ils ont passé plusieurs contrats avec d'étranges personnes et sont parvenus à devenir spéciaux, tout comme elle. Leur famille était morte alors, ils se vouaient à la mort des autres. Non ils n'étaient pas devenus des assassins du moins pas pour eux, ils rayaient juste les noms de la liste...

Après quoi, à l'âge de 14ans, Doan a été envoyée en pension. Et, elle était loin d'y être heureuse. Ils savaient tous ce qu'elle avait fait et n'hésitaient pas à le lui rappeler. Voyant qu'elle ne protestait pas, ils en profitaient même pour lui donner des coups. Non pas qu'elle ne savait pas se défendre, ayant été capable de tuer sa propre famille, c'était juste qu'elle avait pris conscience de ses actes et qu'elle souhaitait se repentir d'une certaine manière. Alors pour le plaisir d'autrui, elle se laissait frapper, un sourire insoutenable au coin des lèvres.


CARACTERE
Doan… La décrire psychologiquement est une tâche bien difficile. Elle est comme qui dirait instable et passe d’une extrémité à l’autre. La plupart du temps, elle est tout de même souriante et joue les clowns, se débrouillant toujours pour détendre l’atmosphère. C’est une adolescente qui s’attache vite et qui est toujours prête à mettre sa petite personne de côté pour faire passer le bonheur des autres avant le sien quitte à en souffrir. Il lui arrive d’avoir de petites crises, ayant eu un passé mouvementé et étant persécutée, elle n’arrive pas toujours à se contrôler. Ca lui arrive couramment surtout lorsqu’elle est dans de petits espaces où se trouvent de nombreuses personnes.

Avec le temps, elle s’est construite une sorte de barrière psychologique, m’enfin… Tout y rentre, mais rien n’en sort. Espérons qu’elle ne se brise pas. En effet, elle garde tout pour elle et par conséquent n’évacue rien. En bref, elle n’a jamais pleuré du moins pas depuis une certaine date. Son cœur, non même son corps entier l’oppresse, elle aimerait pouvoir verser des larmes mais ça lui est impossible. Pour ça, on peut la comparer à une machine qui est n'éprouve aucun sentiment mais ce n'est pourtant pas le cas. Et puis, les héros ne pleurent pas... Elle tient beaucoup à cette image. Pourtant considérée comme un monstre, elle se donne le beau rôle. Enfin, pas vraiment, elle joue ce rôle surtout pour son jeune cousin en vérité.

Doan a une forte passion pour tout ce qui touche à l’art, quel que soit sa forme : musique, dessin, théâtre ou autre. On dit d’ailleurs souvent qu’elle a un talent inouïe pour dessiner, elle s’amuse souvent à reproduire les visages accrocheurs qu’elle a croisé. Elle a également un don pour jouer la comédie mais bon, ça, on le savait déjà techniquement. Quant à la musique, elle en pratique depuis toute petite, jouant de la guitare sèche et électrique.

La jeune fille est ce que l’on appelle un garçon manqué. D'ailleurs, on se demande des fois si elle se rend compte qu'elle est une fille... Elle n’est pas raffinée dans ses gestes ni dans sa façon de parler et se comporte plus comme une gosse ou même comme un chat… ? Si si, elle adore jouer les chats ignares et paresseux… Elle a d'ailleurs un faible pour les félins, sa famille étant autrefois représentée de cette manière.

Sinon, c’est une personne de nature empathique, par conséquent qui se met toujours à la place des autres et qui tente, tant bien que mal, de rendre le sourire à tous. On pourrait la qualifier de masochiste puisqu’elle ne se plaint pas quand elle souffre, donc on peut continuer à lui envoyer toutes sortes de choses à la figure elle se contentera de jouer les « imbéciles heureux ».

Doan n'est pas non plus un martyre, elle a souffert mais n'est pas forcément à plaindre non plus, précisons bien qu'elle a tout de même tué sa famille...


PHYSIQUE
Doan est une jeune fille qui tourne aux alentours des 17ans. On la compare souvent à une succube, un physique attirant pour une jeune fille de son âge, mais ce comparatif rappelle aussi qu'elle est considérée comme un monstre.

Son teint est laiteux et met en valeur ses traits fins et délicats. Il fait également parfaitement bien ressortir ses grands yeux bleus qui, malheureusement, ne reflètent rien d’autre que le néant. De longs cheveux bruns retombent en cascade sur son visage, ils lui arrivent vers le fessier et s’accordent avec sa silhouette. Il est tout de même rare de la voir les cheveux détachés, elle préfère les attacher, laissant deux petites mèches sur les côtés. Son nez est fin quant à ses lèvres, elles sont douces et suaves.

Ses formes sont harmonieuses avec le reste de son corps. De belles hanches ainsi que des jambes élancées. Elle a la démarche bien singulière d’un félin ce qui lui donne une certaine classe enfin... Il lui arrive aussi de marcher la tête rentrée dans les épaules, le dos courbé, les mains dans les poches et les jambes arquées, une sorte de démarche à l'américaine.Elle a un sourire magnifique qui inspire la confiance et qui laisse voir ses canines bien pointues. Ses pommettes légèrement rosées rappellent le visage d’une enfant, il est vrai qu’elle sourit souvent comme une petite fille douce et fragile. Elle a une voix enchanteresse à la fois douce et pure mais elle se débrouille toujours pour que l’on n’y prête pas attention, c’est pourquoi elle prend toujours une voix froide qui n’est en vérité pas du tout la sienne. Mais n’aimant pas être prise pour un être faible, elle fait tout pour avoir le rôle de la personne froide, sadique et égoïste ou alors pour une imbécile, sourire bêtement comme une enfant et foncer sans réfléchir… En gros, elle s'amuse à jouer les imbéciles heureux...

Ses tenues ont toujours une petite touche décalée, il faut dire qu’elle n’aime pas être rangée avec les autres et se montre excentrique. La plupart du temps elle porte un débardeur noir recouvert d'une chemise semi-transparente de la même couleur ainsi qu'un pantalon en cuir. Le tout assortit avec des sangles, des chaînes et bracelets cloutés et une magnifique paire de bottes noire avec des lacets. Doan a également pas mal de piercings aux oreilles et a un tatouage dans le bas du dos. Et non elle n'a pas un gros coeur mais une tribale... Elle a également les initiales de son frère et sa soeur tatoués en petits caractères sous son poignet droit.


TEST RP
De plus en plus de bruit se répand sur les Lavita. De horribles rumeurs circulent et salissent ce nom déjà tant souillé. Oui, chaque jour c'est la même chanson. Je me tire péniblement de mon sommeil qui semble ne pas vouloir me laisser. Et à peine ai-je le temps de me préparer que mon frère m'interpelle pour me confier une tâche. Non, il ne me demande pas de tuer. Il me répète sans arrêt que je ne dois plus faire couler de sang, que je dois me repentir et que, pour se faire, un jour il me tuera.

Ca ne me dérange pas. Mourir de la main de mon frère est un honneur. Ca ne me dérange pas, pas moi, mais je sais parfaitement que pour lui il en serait autrement. Lui infliger l'horreur de devoir tuer sa propre soeur serait un trop lourd fardeau pour lui. Personne ne mérite ça. Aucun frère ne devrait avoir à tuer sa propre soeur.

Tiens, voilà mon frère qui débarque. Comme je le disais, il me laisse à peine le temps de me préparer. Oh non, il ne me faut pas plus d'un quart d'heure pour me toiletter, c'est juste qu'une bonne poignée de donzelles campent dans les douches du pensionnat. Ouais, faut se lever tôt pour pouvoir se doucher à une heure correcte si on a un emploi du temps serré. Pathétique. Je ne comprends vraiment pourquoi elles passent tant de temps à se maquiller. Ca ne les arrange pas. Elles ressemblent toutes à des perroquets après leur passage au lavabo. Elle sont si superficielles...

M'enfin, l'heure n'est pas à déblatérer sur ce sujet. Mon frère arrive. Il est là, juste devant moi et me fixe de son regard profondément noir. Oui, ses yeux inspirent une telle douleur qu'il m'ait insupportable de plonger mon regard dans le sien. Cependant, je n'ose pas dévier mon regard du sien, il le prendrait sûrement mal, il est tellement imprévisible.

Une lueur brille faiblement dans ses yeux. Mon frère, je crois, a perdu tout espoir. La douleur le dévore. Je le vois. Et je comprends. Il dois supporter de voir chaque jour le monstre qui a tué toutes les personnes qui lui étaient chères. Il me déteste, j'en suis sûre. Moi, je l'aime. Oh oui, je l'aime, lui et Sarava sont ce que j'ai de plus précieux, ce sont mes trésors. Je les protègerai toujours, quoiqu'il puisse arriver.

Il me semble que mon frère m'a parlé mais je n'ai rien entendu. Je n'écoutais pas. Je pensais. Je me demandais à quel point je les aimais lui et ma soeur, et j'ai trouvé. Je les aime sans limite, c'est ce que me disait ma chère mère lorsque j'étais encore gamine...

Foudroyée par son regard à l'éclat tranchant, je lui demandai en arquant un sourcil:

"-Tu disais?

-Je disais que tu devrais m'écouter quand je te parle! rugit-il avec agacement.

-Ah, pardon. Je réfléchissais... Bon, que veux-tu que je fasse aujourd'hui?

-Rien. Du moins, je veux juste que tu t'habilles bien aujourd'hui.

-Hein? Comment ça bien?

-Enfile une robe et ne pose pas de question. ajouta-t-il avec conviction."

Je n'en dis pas plus. Je n'ose pas protester alors je m’exécute sans mot. Je fouille dans mes affaires et après de longues minutes, trouve enfin une robe. C'est ma seule et unique d'ailleurs. Je déteste les robes. C'est encombrant et puis, ça me rend mal à l'aise. Avec une telle tenue, j'ai l'impression de ressembler à un bonbon multicolore. Pourtant, celle-là est plutôt sobre et n'a pas de froufrous. De couleur pourpre avec quelques symboles de couleur plus sombre, oui, elle est plutôt banale. Au moins, on ne me prendra pas pour une confiserie ambulante...

Je me retourne vers mon frère avec une moue renfrognée, ce dernier me scrute de la tête aux pieds puis murmure un mot que je ne comprend pas. Il le répète mais plus fort cette fois, tout en s'approchant de moi.

"-Parfait... Parfait... Parfait! répète-t-il inlassablement.

-Vraiment? lui dis-je en soupirant.

-Non tu as raison. Nous allons t'enlever cette coiffure étrange que tu te fais toujours.

-Eh! Laisse ma crête en dehors de ça!

-Laisse-moi faire et tais-toi. C'est un ordre soldat.

-Hmph!"

Je me stoppe et ne proteste plus tandis que mon frère détache mes cheveux. Il les frôle du bout des doigts puis les caresse pour démêler les quelques nœuds qui s'étaient formés. Il me prend par les épaules et me fait tourner, je me retrouve face à lui.

Voilà. Je suis une nouvelle fois confrontée à son regard. Mais, cette fois-ci, c'est différent, il n'est pas froid, je dirais même qu'une certaine chaleur s'en émane. Il approche son visage du miens et dépose un baiser sur mon front. Il recule aussitôt et je constate qu'il est redevenu le grand frère froid et distant qui me déteste tant.

Cependant, je suis heureuse. Une partie de lui semble avoir gardé son amour fraternel pour moi. Je suis vraiment heureuse pour une fois mais ma joie est vite gâchée quand je vois son visage grave. Il reste interdit pendant deux longues minutes puis il m'annonce:

"-Je suis réellement désolé Doan. Vraiment. Seulement je dois te demander quelque chose..."

Mon bonheur aura été éphémère. Tout est terminé. Quelque chose ne va pas. Serait-ce grave? Oui. Mon frère ne prend pas les choses à la légère et une telle expression sur son visage n'annonce rien de bon. Je crois que j'ai peur. Que va-t-il donc me dire et que va-t-il s'en suivre?...


Code du règlement : Et pour le Mal, l'impartialité de la foudre

© Never-Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rui Hachioji
Fondatrice || Code:05 || Protectrice Divine
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 30/08/2012
Age : 21
Localisation : Dans l'ombre...

Dossier Personnel
Niveau:
18/20  (18/20)

MessageSujet: Re: Doan Lavita, dit le Clown triste.   Lun 4 Fév - 18:07

Yoplà ! Very Happy

Eh ben c'est plutôt sympa, tout ça !
Les quelques petites fautes ne sont pas assez graves pour que je te demande de revoir ça... Alors je te valide ! (contente ? 8D )

Donc, utilisatrice de pouvoir, niveau 13... Félicitation !

Au plaisir de RPer avec toi Doan-chou ! Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doan Lavita
Utilisatrice Reconnue
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 03/01/2013
Age : 20

Dossier Personnel
Niveau:
13/20  (13/20)

MessageSujet: Re: Doan Lavita, dit le Clown triste.   Mar 5 Fév - 8:21

Super merci! ^^
Au fait, au bout d'un certain temps on peut repasser le test rp' pour améliorer son niveau? Smile

Pareil pour moi, j'ai vraiment hâte de pour faire du rp avec tout le monde! ;D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Doan Lavita, dit le Clown triste.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Doan Lavita, dit le Clown triste.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Balthazar G. Shakeri ~ Le clown triste
» Le clown de Giani Esposito
» Dandelo [Clown & Magicien]
» Caniche mâle 9 ans triste état Béthune (62) ADOPTE
» Wyclef fait le clown - mais qui dirige le cirque?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cøde:Breaker : le RPG :: Administration :: Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers: